Histoire de mono

Ici nous parlons de motos anglaises classiques.
Nous ne sommes ni un club ni une association. Ce site est le travail d'amis passionnés qui partagent leurs connaissances dans la convivialité et la tolérance. Ce site est ouvert à tous mais pour des raisons de transparence vous devez vous inscrire !!
Le site est gratuit et il grandit si chacun participe, vous pouvez tous participer soit par une page album sur votre moto, soit par un sujet technique lors d’une réparation, soit en scannant un catalogue …… Vous avez, ici, la possibilité de ne pas être un simple consommateur mais un acteur, merci de donner un peu de votre temps …

Modérateurs : gigi, Pachi, PHILIPPE, Tricati, Bertrand, rickman, Yeti

Lampel
Messages : 102
Inscription : 30 sept. 2019, 20:44

Re: Histoire de mono

Message non lu par Lampel »

C’est bien modestement que j’ai utiliser une M S S, c’était pour aller voir le grand prix de France à Rouen, nous étions en 1964, j’y avais vu le 50 Nougier. Face aux Honda et Suzuki, bon, c’est autre chose.
C’est vrai, j’ai délaissé cette moto Au profit d’une G 80s où j’ai côtoyé les frères K. de la rue St Maur.
Et remontant cette rue, je me suis arrêté chez Dufour et ses Triumph.
J’avais acquis mon Cromwell chez Valdo à Corbeil avant d’acheter ma Bonneville 65, etc...
Bon les Véloce plusieurs de mes potes en avaient et même Arlette (Alésia) en a eu une mais ce fut bref. C’est l’embrayage qui restait délicat. (à régler) et Robert Leconte comme Gareau était pas des plus accueillant.
J’étais assez pote avec un petit bonhomme fervent de Vélocette ( Verlet ) J P, si mes souvenirs... j’avais une image de lui avec Remi Bernard à Montlhéry mais ça...
J’ai toujours été curieux de ces machines et des astuces utilisées. De nombreuses machines ont retenus mon attention, je dois avoir quelques images, je ne souhaite pas vous gaver avec mes sornettes.

Bon le post pour les Douglas, c’est quand ? Là aussi il y à dire.

Avatar de l’utilisateur
Shadock44
Messages : 448
Inscription : 12 juin 2018, 22:01
Localisation : Nantes

Re: Histoire de mono

Message non lu par Shadock44 »

zerton a écrit :
27 août 2020, 15:07
Ne te formalise pas Lampel; un jour lui aussi sera vieux ! :mrgreen:
Comme disait Là haut-d'seux, "quelque soit le lieu ou l'année, on est toujours le vieux de quelqu'un"...
(on peut remplacer "vieux" par con, beauf ou bobo, ça marche aussi :mrgreen: )

L'avantage des Velocette mono, c'est que même neuves et avec leur look de machine à coudre à pédale, c'étaient déjà des motos de vieux (sages)
alors maintenant face aux trétaux "Goldorak", c'est carrément le top de l'anti-conformisme, du raffinement et de la désuétude. 8)
Lampel a écrit :
28 août 2020, 14:15
souhaite pas vous gaver avec mes sornettes.
Je suis sûr qu'on est nombreux à adorer ce genre de sornettes !

En 64, moi comme ma Venom avions 4 ans à peine... :roll:
Dernière modification par Shadock44 le 28 août 2020, 14:59, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Michel H
Messages : 874
Inscription : 25 févr. 2007, 15:24
Localisation : Bruxelles

Re: Histoire de mono

Message non lu par Michel H »

Lampel a écrit :
17 août 2020, 16:51
Bonjour, j’ai eu connaissance d’une bourde, la MSS était devenue MMS, ah ces téléphones, ça déteint.
Sans ce lapsus, je serais probablement passé sans la voire.
Outre le lapsus de la couverture, le copyright de la page de garde est également entaché d’une erreur: « Première impression en 2004 sous le titre The Triumph Speed Twin & Thunderbird par Veloce Publishing Limited (sic !).

L’édition française semble avoir été un peu bâclée :shock:

Avatar de l’utilisateur
Francis V
Messages : 11379
Inscription : 13 févr. 2007, 08:09
Localisation : NORD DROME

Re: Histoire de mono

Message non lu par Francis V »

Lampel a écrit :
28 août 2020, 14:15
C’est bien modestement que j’ai utiliser une M S S, c’était pour aller voir le grand prix de France à Rouen, nous étions en 1964, j’y avais vu le 50 Nougier. Face aux Honda et Suzuki, bon, c’est autre chose.
C’est vrai, j’ai délaissé cette moto Au profit d’une G 80s où j’ai côtoyé les frères K. de la rue St Maur.
Et remontant cette rue, je me suis arrêté chez Dufour et ses Triumph.
J’avais acquis mon Cromwell chez Valdo à Corbeil avant d’acheter ma Bonneville 65, etc...
Bon les Véloce plusieurs de mes potes en avaient et même Arlette (Alésia) en a eu une mais ce fut bref. C’est l’embrayage qui restait délicat. (à régler) et Robert Leconte comme Gareau était pas des plus accueillant.
J’étais assez pote avec un petit bonhomme fervent de Vélocette ( Verlet ) J P, si mes souvenirs... j’avais une image de lui avec Remi Bernard à Montlhéry mais ça...
J’ai toujours été curieux de ces machines et des astuces utilisées. De nombreuses machines ont retenus mon attention, je dois avoir quelques images, je ne souhaite pas vous gaver avec mes sornettes.

Bon le post pour les Douglas, c’est quand ? Là aussi il y à dire.

Je pense pas du tout que tu gaves qui que ce soit c'est toujours très intéressant à lire les souvenirs des anciens. 8)

Un de mes meilleures copains a eu une Vélocette Truxton Veeline en 71(l'ex d'Alain GARACHON : Poly26) pendant 2 ans,quels excellents souvenirs cette moto qui en a déposé plus d'une.
On allait chez Charly DUBOIS (pilote nationalen 50cc) à Nîmes (450 kms aller-retour) : pour faire régler ce fameux embrayage,bon on avait à peine 20 ans,apprenti en 2ème année. :oops:

Quand j'ai l'occasion d'en voir une Truxton Veeline je suis toujours autant impressionné.
Dernière modification par Francis V le 28 août 2020, 20:35, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
gigi
Modérateur
Messages : 6285
Inscription : 19 janv. 2007, 21:49
Localisation : Amiens, France

Re: Histoire de mono

Message non lu par gigi »

ouf !!! j'espère que le texte est plus soigné que la mention d'édition , car pour moi , j'ai : A Foulis Motorcycling book , published by Haynes publishing Group. first published september 1982
Image
Et , Lampel, vas-y , raconte nous tes anecdotes, ...
J'ai un peu connu Dufour , pour être allé plusieurs fois dans son bouclard de la rue St Maur, , au milieu des années 70 , pour faire rouler ma Bonneville...

Lampel
Messages : 102
Inscription : 30 sept. 2019, 20:44

Re: Histoire de mono

Message non lu par Lampel »

1970, c’est un peu tard pour moi, j’avais déjà attaqué ma cure chez bmw.
Les lieux et noms que vous avancez me sont pas ou peu connu étant donné que je suis toujours resté sur la région parisienne.
Quant aux Veloce K, c’est en GB que je me régale le plus.
Depuis ce vélo de curé, deux temps,
Image
En passant par de délicieuses miniatures ( qui tournent )

Image
Entre des moteurs de Manx, AJS et neuf cylindres d’avion.
En aoùt, pas eu lieu, p..ain de virus.

Lampel
Messages : 102
Inscription : 30 sept. 2019, 20:44

Re: Histoire de mono

Message non lu par Lampel »

Un peu hors sujet des monos mais toujours dans la marque.
Peut-on qualifier cette machine comme bitza ?

Image

En effet, même si elle est aguichante je ne l’ai jamais vue au catalogue,

Image

Celle-ci dans sa robe noire est plus Vaillante que la rouge.

Lampel
Messages : 102
Inscription : 30 sept. 2019, 20:44

Re: Histoire de mono

Message non lu par Lampel »

Lampel a écrit :
30 août 2020, 16:41
Un peu hors sujet des monos mais toujours dans la marque.
Peut-on qualifier cette machine comme bitza ?

Image

En effet, même si elle est aguichante je ne l’ai jamais vue au catalogue,

Image

Celle-ci dans sa robe noire est plus Vaillante que la rouge.

Je suis un peu vulgaire avec cette machine,

Image

Model Ladies DL 2 de 1920 elle aurait une boîte à deux rapports.

Avatar de l’utilisateur
zerton
Messages : 12452
Inscription : 30 janv. 2007, 09:34
Localisation : Bordeaux, sud gironde

Re: Histoire de mono

Message non lu par zerton »

Le GPS de la DL 2 est déjà de bonne taille ! :roll:

Je suis déjà :arrow: :arrow: :arrow:

Lampel
Messages : 102
Inscription : 30 sept. 2019, 20:44

Re: Histoire de mono

Message non lu par Lampel »

Lampel a écrit :
30 août 2020, 16:41
Un peu hors sujet des monos mais toujours dans la marque.
Peut-on qualifier cette machine comme bitza ?

Image

En effet, même si elle est aguichante je ne l’ai jamais vue au catalogue,

Image

Celle-ci dans sa robe noire elle fait plus Valiant que la rouge.

Lampel
Messages : 102
Inscription : 30 sept. 2019, 20:44

Re: Histoire de mono

Message non lu par Lampel »

Lampel a écrit :
31 août 2020, 09:29
Lampel a écrit :
30 août 2020, 16:41
Un peu hors sujet des monos mais toujours dans la marque.
Peut-on qualifier cette machine comme bitza ?

Image

En effet, même si elle est aguichante je ne l’ai jamais vue au catalogue,

Image

Celle-ci dans sa robe noire, elle fait plus Valiant que la rouge.

Je suis un peu vulgaire avec cette machine,

Image

Model Ladies DL 2 de 1920 elle aurait une boîte à deux rapports.

Lampel
Messages : 102
Inscription : 30 sept. 2019, 20:44

Re: Histoire de mono

Message non lu par Lampel »

Lampel a écrit :
30 août 2020, 16:41
Un peu hors sujet des monos mais toujours dans la marque.
Peut-on qualifier cette machine comme bitza ?

Image

En effet, même si elle est aguichante je ne l’ai jamais vue au catalogue,

Image

Celle-ci dans sa robe noire elle fait plus Valiant que la rouge.

casa
Messages : 12
Inscription : 12 nov. 2019, 20:47

Re: Histoire de mono

Message non lu par casa »

Bonjour, pour tout amateur de velocette le dernier livre de Ivan Rhodes, pape de la Velocette et président du VOC anglais.



Image

Pierre 'O
Messages : 57
Inscription : 01 mars 2010, 19:10
Localisation : Paris, Haute-Sâone

Re: Histoire de mono

Message non lu par Pierre 'O »

Bonjour à toutes et à tous,
La photo de la moto rouge, c'est un bitza de pièces Velocette car il s'agit d'un moteur de LE 200, donc refroidit par eau et à soupapes latérales dans un cadre de Valiant, motorisée sur la même base moteur mais refroidit par air et à soupapes culbutées.
Bien à vous, Pierre'O

Lampel
Messages : 102
Inscription : 30 sept. 2019, 20:44

Re: Histoire de mono

Message non lu par Lampel »

Ah ! Enfin..

Répondre